Menu

De nouveaux moyens mis en œuvre pour aider l’installation agricole paysanne

juillet 2, 2018 - Entreprise et Economie
De nouveaux moyens mis en œuvre pour aider l’installation agricole paysanne

De plus en plus de moyens sont mis en œuvre afin d’aider l’agriculture à se développer. Récemment, une coopérative a été lancée afin d’aider les jeunes à l’installation agricole paysanne. La CIAP (Coopérative d’Installation en Agriculture Paysanne) vient de voir le jour en Centre-Val-de-Loire. Elle va ainsi permettre à de futurs agriculteurs de créer leur exploitation tout en respectant la philosophie de l’agriculture paysanne.

Comment différencier l’agriculture paysanne ?

L’agriculture paysanne doit permettre à des paysans répartis sur tout le territoire de pouvoir vivre correctement de leur métier tout en proposant une alimentation saine et de qualité sans pour autant remettre en cause les ressources naturelles de demain (économies d’énergie, autonomie du système, biodiversité domestique). Elle vise une certaine solidarité entre paysans avec le respect de la nature et la valorisation de certaines ressources. De plus, elle permet de maintenir la biodiversité des populations animales élevées et des variétés végétales cultivées. Elle doit assurer avant tout une bonne qualité gustative et sanitaire des produits.

Elle vise également à promouvoir la dimension familiale des exploitations agricoles et intègre dans sa définition une dimension politique. De nombreux statuts juridiques sont alors mis en place afin de favoriser la pérennité de l’entreprise et de préparer la transmission progressive de l’exploitation à ses descendants.

On trouve le GFA (Groupement Foncier Agricole) qui permet de conserver plusieurs domaines agricoles. Vient ensuite les sociétés de gestion telles que les GAEC (Groupement Agricole d’Exploitation en Commun), permettant ainsi de pouvoir travailler avec plusieurs associés et développer ainsi la taille de l’entreprise. Enfin, les sociétés commerciales pour la vente à la ferme de produits bio par exemple. Il est même possible de créer une SARL (Société à Responsabilité Limitée). De nombreuses possibilités s’offrent alors aux paysans afin de les valoriser et de s’adapter à leurs différents besoins.

Il existe un diagnostic agriculture paysanne cependant aucun label ou marque n’est encore associé.

Un soutien pédagogique et financier important

200 porteurs de projets sont accompagnés chaque année, et 80% d’entre eux ne sont pas issus du monde agricole. Les systèmes d’aide à l’installation des nouveaux agriculteurs existent déjà au sein des chambres d’agricultures mais ces derniers ne sont pas spécifiquement orientés sur ce type de production moins polluante que l’agriculture conventionnelle.

Avec la CIAP, les nouveaux agriculteurs pourront apprendre le métier avant de se lancer réellement puisque pendant les premiers mois, ils bénéficieront d’une protection juridique ainsi que d’un soutient financier. Un numéro de Siret ainsi que des stages créatifs de douze mois leur permettront alors d’intégrer un réseau de paysans pour mieux trouver leur place au sein du territoire. Tous les particuliers qui veulent financer l’agriculture paysanne peuvent rejoindre cette nouvelle coopérative.

  • comparatif aspirateur sans sac
  • plafond livret a
  • Piscine hors sol
  • Guillotine saucisson
  • Ceinture électrostimulation
  • Climatiseur mobile sans évacuation
  • aspirateur Dyson
  • enceinte bluetooth