Menu

Imaginer de nouvelles mobilités durables pour mieux respirer !

septembre 15, 2018 - Ecologie et Environnement
Imaginer de nouvelles mobilités durables pour mieux respirer !

Une voiture pèse plus d’une tonne pour transporter un humain qui ne pèse que quelque dizaine de kilos ! Cette aberration amène a revoir les modes de déplacements à défaut de revoir les modes de constructions des moyens de transports. En effet, jusque là, la principale vision était de concevoir des véhicules adaptés aux besoins de l’usager : une place conducteur, une place passager, 2 places arrières et un coffre et ce quel que soit le transport à effectuer, qu’il y ait 1 personne à bords et parfois seulement quelques autres.

La flexibilité n’est pas de mise étant donné que les voitures ont été conçue et développée de manière exponentielle depuis l’ère fordiste du début du 20e siècle afin de construire et amortir les frais de construction. Cependant un achat reste onéreux et pas toujours adapté aux réels besoins de tout un chacun. Parfois, un foyer est amené à disposer de deux véhicules équipés de la même façon alors que l’un des deux ne sera utilisé qu’a des fins de transport quotidien d’une personne vers son lieu de travail.

Il est désormais urgent de penser avec les éléments du 21ème siècle à savoir que les besoins vitaux de la terre ne correspondent pas à l’utilisation massive de véhicules polluants. La mobilité ne peut plus être uniquement individualiste égoïste et personnalisée, elle doit être envisagée de manière à protéger l’espace terrestre dans le cadre d’une mobilité durable, efficace et partagée par tous ! Ainsi résumé, il est important de comprendre ce qu’implique dorénavant cette idée majeure de changement des comportements afin d’éviter un changement climatique irréversible.

La mobilité durable : imaginer de nouvelles mobilités pour mieux respirer sans se ruiner

Imaginer de nouvelles mobilités c’est penser autrement pour se déplacer, que ce soit au sein des villes asphyxiées, vers des campagnes isolées, en vue d’une réduction des coûts liés aux frais engendrés par chaque mouvement. Pour une mobilité durable, l’idée est donc de se rassembler pour mieux réunir les énergies qu’elles soient fonctionnelles, structurelles et à terme, multidimensionnelles. La force de la mobilité durable est d’être à la fois intelligente, tenant compte des outils numériques, partagée et respectueuse des ressources.

Dès lors, l’auto partage, que l’on retrouve également sous l’appellation anglo-saxonne carsharing apparaît comme la solution la plus pertinente lorsque la voiture reste le modèle de déplacement par excellence. Cela suppose la remise en question de quelques acception et notamment l’aspect exclusivement possessif d’être propriétaire de son bien matériel. En effet, le bien commun qu’est la planète Terre, apparaît comme élément déclencheur au partage des biens de tout un chacun. Dès lors la voiture peut être un bien d’auto partage entre particuliers soit de façon « peer to peer ». Les plateformes de mise en relation permettent d’effectuer les échanges de manière sécurisés.

Sinon, il est possible de renoncer définitivement à la possession d’un véhicule en décidant de louer auprès d’une société de location de très courte durée d’une voiture citadine ou électrique. Il s’agit d’un « free floating », à l’image des vélos de type vélib. L’auto partage est le déclencheur de mobilité alternatives moins onéreuses et de changement de comportements afin de mettre en place de nouveaux systèmes de partage en vue d’une réelle mobilité durable. Etre dans le mouvement, c’est faire valoir de nouveaux savoirs faire tenant compte des réseaux sociaux pour mieux se déplacer en tout temps.

  • comparatif aspirateur sans sac
  • plafond livret a
  • Piscine hors sol
  • Guillotine saucisson
  • Ceinture électrostimulation
  • Climatiseur mobile sans évacuation
  • aspirateur Dyson
  • enceinte bluetooth